Thunia mashalliana

SHARE
,
Thunia marshalliana (c) J.-P. Le Pabic

Place dans la classification

Les Thunia appartiennent à la sous-famille des Epidendroideae, tribu des Arethuseae, sous-tribu des Thuniinae dans laquelle ils sont les seuls représentants. Le genre ne comprend d’ailleurs que quelques espèces. Proche des Phaius il s’en distingue en particulier par l’absence de pseudobulbes.

La plante

Thunia marshalliana est constitué d’une tige robuste de 75 à 130 cm de hauteur, non branchue, portant des feuilles à la partie supérieure. L’inflorescence, comprenant 5 à 9 fleurs portées par un court pédicelle, apparaît en été lorsque la tige a fini sa croissance. Les fleurs sont grandes, blanches pour l’essentiel à l’exception d’une partie jaune striée d’orange située à l’avant du labelle. Au printemps, après la période de repos, de nouvelles pousses partent de la base ce qui conduit à la formation de touffes sur les exemplaires bien conduits.

Historique

Le genre Thunia a été décrit en 1852 dans le Botanische Zeitung par H. G. Reichenbach qui l’a dédié au compte von Thun Hohenstein of Tetschin. Quant à Thunia marshalliana, il a été découvert près de Moulmein (aujourd’hui Mawlamyine), en Birmanie, sans doute dans les monts Dawna à proximité, puis décrit par H.G. Reichenbach en 1877 dans Linnaea sur la base d’un exemplaire cultivé par W. Bull.

Distribution et habitat

L’aire de répartition de Thunia marshalliana recouvre la Birmanie, la Thaïlande et le sud de la Chine à des altitudes qui seraient comprises entre 1 000 et 2 300 m (mais la ville de Moulmein se trouve au niveau de la mer). Il s’agit d’une orchidée terrestre bien qu’il lui arrive de pousser dans les arbres au creux des embranchements.

Climat

Comme il apparaît dans le tableau ci-dessous (source : World Climate Guide - www.worldclimateguide.co.uk) qui indique les relevés météorologiques de la ville de Moulmein corrigées pour une altitude de 1000 m, les variations sur l’année des températures diurnes comme des températures nocturnes restent limitées. Les nuits sont plus fraiches de décembre à mars, précisément à l’époque où les précipitations sont quasiment inexistantes.

A = Moyenne des maximums (en degrés Celsius)

B = Moyenne des minimums (en degrés Celsius)

C = Écart journalier (en degrés Celsius)

D = Précipitations (en mm/mois)

A B C D
janvier 24,0 11,0 13,0 4
février 26,0 12,0 14,0 5
mars 27,0 14,0 13,0 8
avril 27,0 17,0 10,0 44
mai 24,0 17,0 7,0 393
juin 22,0 16,0 6,0 846
juillet 21,0 16,0 5,0 903
août 21,0 16,0 5,0 1 063
septembre 22,0 16,0 6,0 551
octobre 24,0 16,0 8,0 206
novembre 24,0 14,0 10,0 36
décembre 24,0 12,0 12,0 7

Culture

Thunia marshalliana est une plante facile à cultiver et à faire fleurir à condition de respecter une période de repos stricte en hiver. La plante donne elle-même le signal d’arrêt des arrosages en perdant ses feuilles. Elle doit alors être maintenue au sec jusqu’à ce que les nouvelles pousses apparaissent et que leurs racines se soient un peu développées. On reprendra alors progressivement les arrosages. Il faut la placer en bas de la serre ou près d’un vitrage de façon à ce qu’elle bénéficie de températures relativement fraîches en hiver. Bien que la plante soit essentiellement terrestre, un compost standard pour orchidée épiphyte lui convient.

C’est une plante qu’il est possible de le multiplier au printemps en plantant ou en couchant de petits tronçons de canne sur un compost maintenu légèrement humide.

 

Fiche et photographie de Jean-Pierre Le Pabic

La Revue l’Orchidophile

NOUVEAUTÉ

L’ORCHIDOPHILE
N° 208

Découvrez la revue de l'association, pour en savoir plus chaque trimestre sur vos plantes préférées, les orchidées. Extraits gratuits disponibles.


Qui sommes-nous

Fondée en 1969, la Société Française d'Orchidophilie est riche d'environ 1500 membres, elle rassemble des amateurs et des spécialistes et jouit d'une audience internationale, principalement francophone.
Devenez membre !

ORCHISAUVAGE

La référence collaborative des observations d'orchidées de France

www.orchisauvage.fr

PASSWORD RESET

LOG IN