L’association a été créée en 1969 sous le statut des lois 1901. Elle est reconnue par le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable au titre de la Protection de la Nature et de la Qualité de la Vie. Riche de près de 1 500 membres, elle rassemble des amateurs et des spécialistes et bénéficie d’une audience internationale

Un peu d'histoire

En 1895, les orchidéistes français forment un comité des Orchidées et se réunissent deux fois par mois au siège de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF). Lors de ces réunions, ils délivrent les primes et certificats de mérite aux espèces botaniques et hybrides les plus méritants. Les réunions de ce comité prirent fin avec la seconde guerre mondiale, en 1940.

Après la guerre, les amateurs d’Orchidées décident de se réunir à nouveau pour discuter de leur passion pour la 1ère fois en 1947. Ce n’est cependant qu’en décembre 1969 qu’ils tiennent leur première réunion officielle. Dès lors le bureau fut élu. La Société Française d’Orchidophilie (SFO) est ainsi fondée le 30 octobre 1969 par une vingtaine de personnes, selon la loi 1901. Ses fondateurs, listés par numéro de membre, sont les suivants :

  • Fon 01 Georges MOREL – Président
  • Fon 02 Jean CAMARD – Vice-Président
  • Fon 03 Miguel FERRARI – Secrétaire
  • Fon 04 Marcel LECOUFLE – Chargé de Publications
  • Fon 05 Philippe MARTIN – Trésorier
  • Fon 06 Claude AILLEAU
  • Fon 07 inconnu
  • Fon 08 Jean-Claude BARREAULT
  • Fon 09 André BAUMANN
  • Fon 10 Jean-Pierre BROSETA
  • Fon 11 Pierre FORTIN
  • Fon 12 Madeleine JOLY
  • Fon 13 Maurice LECOUFLE
  • Fon 14 Joseph MAURY
  • Fon 15 Jean-Claude PAYEN
  • Fon 16 Henri ROSE
  • Fon 17 René SELINGER
  • Fon 18 Gunther THIKEN
  • Fon 19 Maurice VACHEROT
  • Fon 20 Michel DUPONT
  • Fon 21 Alain LOGUIOT
  • Fon 22 Jean LAFOURCADE
  • Fon 23 Gunther SOPH

Il ne manquait plus que l’édition d’un bulletin. Le 1er numéro de L’Orchidophile voit le jour en mai 1970. Il y avait initialement peu d’auteurs participant à la rédaction. Néanmoins, on pouvait lire des notes intéressantes sur la culture des orchidées, notamment celles de Marcel LECOUFLE portant sur Cymbidiella rhodocheila et des lettres ou des récits d’expériences orchidophiles.

De nouvelles activités telles que réunions, projections et formations diverses sont étendues ensuite. La SFO se met même à exposer. Elle participe aux Floralies internationales de Nantes en 1971 : elle y dresse son stand, présente les plantes de ses membres dans une serre chauffée et propose un service d’information et de décernement de prix aux orchidées les plus méritantes. Dès 1972, la SFO se fait connaître à l’étranger : elle se joint à la 7e conférence d’orchidologie organisée par la Société Colombienne d’Orchidologie à Medellin (Colombie).

Les membres de la SFO se multiplient dans toute la France et même à l’étranger. Une liste des membres français est publiée et les groupements régionaux sont constitués. Les membres de toute la France peuvent désormais participer à des réunions SFO près de chez eux.

Depuis, le nombre de membres à la SFO ne cessent de s’accroître, atteignant aujourd’hui environ 1 500 adhérents. Amateurs et scientifiques, sont heureux de se retrouver pour échanger leur plantes, étudier les espèces et participer aux projections diverses de films et photos sur le thème qui leur est si cher, les orchidées. La SFO, initialement parisienne, est aujourd’hui très décentralisée, avec des antennes locales et régionales qui permettent aux membres de se joindre aux activités près de chez eux.

Consultez les statuts de la SFO

PASSWORD RESET

LOG IN