Le site référence pour connaître, protéger et cultiver les orchidées depuis 1969

`

Association des amateurs d'orchidées en France

Home L’association Elections CA 2018

Elections CA 2018

Grâce à cette page, apprenez à connaître les candidats au Conseil d'Administration de la SFO pour les prochaines élections (2018), qui renouvelleront la moitié des administrateurs. La SFO est votre association, votez pour ceux qui vont vous représenter pendant les quatre prochaines années !

Membres de la SFO, vous allez recevoir par courrier un bulletin de vote. Vous pouvez également imprimer le bulletin de vote directement depuis le site et le retourner par courrier en suivant les consignes en cliquant ici

 

William Brondel

Vice-président, depuis 2013, de la SFO Aquitaine dont j’ai participé à la création en 2010. Je suis responsable départemental pour la Gironde et cartographe depuis 2010. J’ai une préférence pour la connaissance de nos orchidées et le partage, aussi bien avec le néophyte que les experts.

J’ai 47 ans, infirmier de profession, la passion des orchidées m’est venue tardivement. J’ai découvert lors de sorties sur le terrain les bienfaits des échanges et l’intérêt d’appartenir à une association pour progresser dans la connaissance de nos orchidées.

Actif sur le département, j’organise et anime les sorties de terrains, participe avec le CEN aux chantiers de débroussaillage. Je participe avec les membres de la SFO Aquitaine aux diverses manifestations locales ou régionales afin de faire connaître plus largement les orchidées, avec une préférence pour nos indigènes, et notre association.

Présent lors de la réunion des cartographes, j’ai pu apprécier les échanges et débats constructif afin de relancer une dynamique dans la cartographie.

Je veux profiter du renouvèlement d’une partie du CA de la SFO nationale pour présenter ma candidature et m’investir, ainsi, plus dans notre association. Je souhaite être présent lors des prises de décisions et faire bénéficier de mon expérience locale. Je veux être actif, contribuer au dynamisme de l’association et à sa reconnaissance.

Alain Falvard

J’ai adhéré en 2015 à la SFO et me suis depuis lors intégré à la SFO Auvergne (SFOA), région où j’ai mené une activité soutenue dans les deux domaines de la connaissance, par la prospection des orchidées sauvages, et de la vigilance portée à leurs habitats.

Au niveau régional il me paraît important d’avoir une attention toujours plus forte aux activités de protection, notamment dans les milieux péri-urbains où le développement d’Espaces Naturels labellisés fait paradoxalement surgir une pression encore plus forte sur les milieux naturels qu’ils sont censés valoriser. C’est pourquoi en tant que membre du CA de la SFOA depuis le début de l’année 2017 j’ai proposé et travaillé à l’établissement ou à l’enrichissement de conventions notamment avec les Conservatoires des Espaces Naturels de la région.

Toujours au niveau régional, mais pour ce qui concerne la connaissance des populations d’orchidées, je suis depuis l’été 2017 cartographe du Puy-de-Dôme accrédité par la SFO. J’ai ainsi l’occasion d’utiliser les outils proposés par mes différents « collègues » mais aussi de réfléchir aux stratégies qui me paraissent, en la matière, devoir dépasser le cadre départemental et même régional.

Au niveau national, étant relativement « nouveau » à la SFO j’apprécie de voir les talents qui s’y manifestent même si on peut regretter qu’ils interfèrent parfois avec difficulté et de manière négative. C’est sans doute une des missions essentielles du « management » de l’association et des conseils de considérer tout cela avec la complexité mais aussi et surtout les opportunités que cela présente. De mes contacts sur Orchisauvage mais aussi sur le Forum OPHRYS ou par les échanges que je commence à avoir avec d’autres cartographes au sein de la SFO, je me sens renforcé dans l’idée que le niveau national est incontournable, tout en étant complémentaire du niveau régional, pour nous faire progresser en harmonie et de manière collective si nous savons établir un dialogue constructif. C’est dans cette perspective de renforcement des liens national/régional mais aussi interrégionaux que je me porte candidat pour être membre du CA de la SFO.

Philippe Feldmann

Membre actif de la SFO depuis 1984, aujourd’hui membre du conseil d’administration et du bureau, je me suis consacré plus particulièrement aux questions de connaissances et de conservation des orchidées aussi bien des espèces tempérées que tropicales (référentiel taxonomique, atlas et flores des orchidées des Antilles , règlementation de protection, actions de sauvegarde, établissement de la liste rouge de l’UICN des orchidées menacées en métropole et dans les Antilles…).

Avec d’autres membres motivés et l’appui du conseil d’administration, nous avons pu mettre en place en 2014 le site de collecte et de partage d’observations d’orchidées Orchisauvage (www.orchisauvage.fr) que nous animons bénévolement et collégialement. Avec près de 400 000 observations partagées et une galerie unique de près de 40 000 images, l’implication de 2 400 inscrits dont la majorité nouveaux pour la SFO, son succès considérable permet d’élargir fortement l’impact de notre association en rendant un service apprécié aux participants, aux visiteurs ainsi qu’aux cartographes et aux membres de la SFO.

Je me propose de continuer à contribuer à ce projet phare porté par la SFO, avec tous ceux le souhaitant, de notre association, donc vous tous, et avec ses partenaires. Cela implique de changer d’échelle afin de pouvoir répondre aux besoins nouveaux induits par la forte participation rencontrée et assurer son développement futur au cœur des sciences citoyennes pour la connaissance et la conservation des orchidées.

La SFO a besoin d’évoluer dans un contexte national difficile pour les associations naturalistes et d’érosion continue des adhérents. Cela nécessitera de porter le projet de la SFO ensemble en favorisant une plus forte représentation et participation des SFO régionales dans toutes les actions et décisions, l’implication forte de ses membres et notamment de ceux élus au conseil d’administration autour de ses valeurs partagées pour la connaissance, le porter à connaissance, la culture et la conservation des orchidées.

Robert Guichard

Adhérent à la SFO depuis 1978, je suis ingénieur horticole de formation. J’ai un grand intérêt en général pour les plantes et plus particulièrement pour les orchidées.

Actuellement Président de l’association Orchidée 78, j’ai eu l’opportunité de faire des conférences en 2017 sur les thèmes suivants :

  • Aventuriers et botanistes : les chasseurs d’orchidées
  • Les engrais (orchidées tropicales)
  • La relation orchidées insectes

Je suis convaincu que les 5 axes suivants sont essentiels pour la SFO et je souhaite participer à leur développement :

  1. Conservation : Le travail de la SFO pour l’inventaire et la protection des orchidées européennes a été considérable et doit continuer. Ce fut à l’origine la raison pour laquelle j’ai adhéré à la SFO.
  2. Culture : Beaucoup d’adhérents ont des orchidées. Notre rôle est de les aider à les cultiver de façon optimum pour qu’ils puissent développer leur intérêt pour les orchidées tropicales et obtenir de belles floraisons.
  3. Connaissance : La SFO participe à la découverte des orchidées sous tous leurs aspects, elle aide à partager les connaissances et à accéder aux informations qui ne sont pas directement disponibles. C’est dans cette logique que je fais des conférences.
  4. Communication : au 21ème siècle la communication est clef et l’objectif est de communiquer efficacement à travers les réseaux humains et sociaux. C’est un vrai challenge puisque les possibilités de communication sont multiples et évoluent rapidement.
  5. Convivialité : Les adhérents de la SFO ont un intérêt commun pour les orchidées. L’objectif est de les aider à se mettre en relation et à se rencontrer pour partager leur passion et ainsi faire progresser les 4 points cités précédemment.

Ayant plus de temps libre que par le passé, je propose ma candidature au conseil d’administration de la SFO où j’apporterai ma disponibilité et mon expérience.

Jean-Michel Hervouet

Je suis membre de la SFO depuis plus d’un an (depuis 1983…) et vice-président, membre du conseil d’administration et du bureau depuis 2002. Au sein du bureau je me suis surtout occupé de l’organisation des voyages de la SFO (Cuba et Samos pour les deux derniers) et des conférences présentées deux fois par an à Paris. Je suis aussi membre du comité de rédaction de l’Orchidophile, ce qui consiste pour moi entre autres à donner un avis sur des articles, à faire des traductions, et à relire les épreuves avant tirage.
Parallèlement j’ai souhaité développer les actions de protection de la SFO, qui me paraissent une de ses nobles missions, en me focalisant surtout sur Madagascar en raison de mes nombreux voyages sur place et du livre que je prépare sur les orchidées de cette grande île si menacée. C’est ainsi qu’après une collaboration entamée en 2007 je suis devenu en juin 2017 président de l’ADAFAM (Association Des Amis de la Forêt d’Ambodiriana à Manompana), ONG dont le siège est à la Réunion.
Retraité depuis 2016 je vais pouvoir désormais m’investir plus pour la SFO, en mettant l’accent sur plusieurs points qui me paraissent fondamentaux :
Le développement de la société : en réfléchissant à la diversification des sources de financement, aux moyens d’attirer de nouveaux membres, surtout des jeunes ; en maintenant l’équilibre entre nos diverses facettes : culture, connaissance, découverte et protection, et bien sûr « indigènes » et « exotiques » ; en dialoguant, en collaborant, voire même en se rapprochant d’autres associations au profil semblable pour être le plus possible écoutés et représentatifs auprès des autorités et des décideurs ; enfin en sachant tirer le meilleur profit du point suivant.
Le développement et la pérennisation d’Orchisauvage, qui par son rayonnement et son pouvoir attractif pour des franges nouvelles de passionnés pourra être une nouvelle porte d’entrée vers la SFO.
La protection, sans laquelle notre passion risquerait de se retrouver sans objet.
Le maintien et le développement d’une offre de qualité sur la culture, raison fréquente d’un premier contact avec notre société. J’avoue n’avoir aucune compétence en la matière mais je n’oublie pas que c’est dans une exposition que j’ai découvert la SFO.
Le développement de la recherche, dans la mesure de nos capacités donc surtout participative, en intégrant bien sûr la cartographie qui doit trouver un second souffle et un projet motivant.
La qualité de l’Orchidophile, qui est la signature et l’étendard de la SFO. Notre revue prolonge une tradition née en 1885, elle est l’héritage que nous laisserons aux générations futures.
Enfin il faut que notre société reste accueillante, aimable et conviviale, qu’elle soit un lieu de détente, de culture et de loisirs, que chacun puisse s’y sentir à l’aise et apporter une contribution à sa mesure, principe même du bénévolat. Ceci exige parfois d’éviter les travers du monde du travail, quitte à perdre un peu en efficacité. Bref que chacun puisse cultiver sa passion loin des passions, et que la botanique reste la « scientia amabilis » chère à Linné.

Jean-Claude Lacharpagne

Je sollicite le renouvellement de mon mandat de membre du conseil d’administration de SFO.

Depuis plus de 10 ans, (en fait depuis le WOC de 2005 qui a eu lieux à Dijon) je suis impliqué comme bénévole ou responsable dans plusieurs association orchidophiles, mais en réalité mon intérêt pour les orchidées remonte à 1985 époque où je voyageais en Nouvelle Guinée.

Actuellement, je suis plus intéressé par les orchidées natives que par le hybrides (voyages et photos)

Impliqué dans l’organisation de l’EOCCE 2018, je souhaite ainsi pouvoir suivre les relations SFO et EOC après l’exposition de 2018, et plus généralement participer à la vie de l’association (organisation d’expositions ou de colloques)

Par ailleurs, je souhaite suivre l’évolution d’Ochisauvage, en particulier en ce qui concerne les résultats scientifiques qui doivent commencer à en découler, et voir de quelle façon ses résultats peuvent être mis à disposition des adhérents.

Michel Leroy

Membre de la SFO depuis plus de dix ans, puis du CA et du Bureau depuis huit ans.

J’ai connu les orchidées par les expositions que la SFO organisait dans les serres du Parc Floral au début des années ’70. Lors de mon adhésion à la SFO, j’ai été surpris par le fait que la SFO n’organisait plus d’expositions pas plus qu’elle ne participait aux expositions organisées par d’autres associations. Seules des associations régionales (SRO) poursuivaient cette activité avec beaucoup de succès. Devant ce constat, j’ai proposé au Président de prendre en charge l’activité « Expositions » au sein de la SFO.

Très rapidement nous avons été invités à de grandes manifestations : Abbaye de Vaucelles, à Wallers- Arenberg, exposition organisée par Orchidées 59, plusieurs fois aux expositions de l’AAOE et dès le début à l’exposition Mille et une Orchidées du Muséum National d’Histoire Naturelle qui attire plus de 30000 visiteurs chaque année. Chaque exposition est l’occasion de faire connaître la SFO, d’y enregistrer des adhésions et des abonnements à l’Orchidophile et d’y vendre les ouvrages proposés par la SFO.

J’ai ensuite participé à la candidature de la SFO pour l’organisation de l’EOCCE 2018. Candidature qui a été acceptée à l’unanimité par l’Assemblée Générale de l’EOC en 2013. Depuis cette date, j’assume la fonction de Chef de Projet de cet événement qui aura lieu à Paris en mars prochain.

Je souhaite poursuivre cette activité qui nous a permis d’accueillir près de deux cents nouveaux adhérents, de vendre une quantité très importante d’ouvrages et surtout de faire connaître la SFO à un public important. Il y a encore de grandes manifestations orchidophiles où nous pouvons être présents.

Parrainé par Madame Charlotte Dupont et Monsieur Gérard Brateau, je présente donc ma candidature au Conseil d’Administration de la SFO.

Gabriel Littée

Je désire participer à une mutation de la SFO s’appuyant sur les nouvelles technologies. Je fais déjà partie de l’équipe qui met en place une comptabilité cohérente et lisible par tous ainsi que de nouveaux outils informatiques pour faciliter notre gestion. Le défis que nous devons relever est le rajeunissement de nos membres. Pour ce faire, je crois prioritaire la mise en œuvre d’un audit stratégique afin de diagnostiquer nos forces et nos faiblesses ainsi que les opportunités et les menaces que présentent notre environnement. Cet audit doit être le plus participatif possible et déboucher sur de nouveaux projets et une nouvelle organisation.

Ma candidature est motivée par le constat suivant. Le cœur de mission de notre association est la connaissance orchidophile. Elle est riche de connaissances individuelles mais pauvre d’une mémoire collective structurée et librement accessible. Je crois que la mise en œuvre d’une politique de gestion de la connaissance devrait être le fondement de cette nouvelle organisation. Pour se faire, il faudra :

- des facilitateurs pour encadrer l’action, l’inscrire dans la durée, fournir un cadre technique cohérent, capitaliser les retours d’expérience et piloter le changement ;

- des projets concrets pour expérimenter en grandeur réelle les différentes facettes de la problématique, évaluer les bénéfices et impliquer concrètement les acteurs.

Je suis en faveur de la mise en œuvre progressive d’une politique de dématérialisation. Cette politique concerne l’association en facilitant sa gestion tout en réduisant ses coûts et sa revue en réduisant les risques financiers liés aux stocks des exemplaires non vendus.

Afin de rendre possibles ces changements, de nouveaux outils informatiques et des formations à leurs usages seront nécessaires.

Jean-Michel Mathe

Adhérent de la SFO depuis le début des années 1990, j’ai contribué à la mise en place du groupement régional Poitou-Charentes et Vendée, en 1994.

En tant que Vice-Président, j’ai assuré les relations entre ce groupement, la SFO nationale, et les autres SFO régionales, en particulier lors des réunions annuelles des Présidents, et lors des deux derniers mandats au CA national.

Bien que cultivant quelques orchidées exotiques, je me passionne avant tout pour les orchidées européennes. A ce titre, j’ai contribué à la publication des deux ouvrages successifs sur les « orchidées sauvages de Poitou-Charentes et de Vendée » et participé aux travaux qui ont permis les descriptions de trois nouvelles espèces : Ophrys santonica (1994), Ophrys argensonensis (1998), Ophrys suboccidentalis (2017).

Convaincu depuis toujours que notre activité associative doit être résolument orientée vers la protection des espèces et des sites, je me suis beaucoup investi dans ce domaine, en développant les partenariats avec différentes structures régionales, comme le Conservatoire Régional des Espaces Naturels, l’ONF, le Conservatoire Botanique régional, les autres associations environnementales, les administrations locales …

Je propose, lors d’un éventuel nouveau mandat au CA, de continuer à assurer les liens avec la SFO nationale et les différentes SFO régionales. J’aimerais, avec d’autres, développer ces liens dans le domaine de la protection, en multipliant les échanges d’informations, les retours d’expériences, la valorisation des réussites des uns et des autres.

Michel Nicole

Adhérent à la SFO depuis 1994 et membre sortant du CA actuel, j’occupe un poste au sein du bureau de la SFO en région Languedoc depuis 2002, en tant que président d‘abord, puis actuellement secrétaire, en charge du site web et du bulletin régional. Dans ce contexte, j’ai contribué au comité d’organisation du colloque national de la SFO de Montpellier en 2009. Je m’investis par ailleurs dans la cartographie du département de l’Hérault que j’anime depuis 2005. De 2014 à septembre 2017, j’ai participé au comité de gestion d’Orchisauvage. Enfin, je représente la SFO-Languedoc au CA du Conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc Roussillon.

Fort de mon expérience de la vie associative en phase avec les objectifs de la SFO, tant au plan de la communication et de la gestion que de celui de la conservation, je dépose ma candidature à un poste de membre du prochain CA.

 

 

PASSWORD RESET

LOG IN